Le principe d'Archimède

L’ intérêt principal de l’eau est sans doute celui découvert par Archimède : « Tout corps plongé partiellement ou totalement dans un liquide au repos, subit de la part de ce liquide une poussée verticale dirigée de bas en haut, égale au poids du volume de liquide qu’il déplace ».

La poussée d’Archimède (ou poussée hydrostatique) varie en fonction du niveau d’immersion. En effet, un corps au repos dans un liquide semble perdre du poids sous l’effet de la poussée hydrostatique. Ainsi, sa perte de poids apparent est égale au poids de liquide qu’il déplace. Généralement, cette notion est très utilisée en physiothérapie, car on contrôle l’intensité des forces de compression qui s’exerce sur les articulations par simple variation du niveau d’immersion du patient.

En rééducation canine, cette propriété est employée en faisant marcher l’animal à différents niveaux de profondeur ou en le nageant totalement immerger. Delà, On constate qu’un chien pesant 50 kg n’en pèsera apparemment plus que 3kg quand il sera totalement immergé.

 

En pratique, cela signifie que l’animal est soulagé d’une grande partie de son poids. Il y a donc moins de charges et de contraintes sur ses articulations.

Une fois la charge allégée, les mouvements actifs sont facilités et réalisables dans de plus grandes amplitudes du fait de leurs douleurs moindre. L’ hydrothérapie permet ainsi un traitement ou une prévention de l’amyotrophie pour des muscles faibles voire paralysés.

Certains mouvements qui étaient irréalisables au sol deviennent tout à fait exécutables dans l’eau :

·         La mise en charge sur les articulations peut être précoce et progressive en jouant sur les profondeurs d’immersion. Les exercices actifs sont possibles dans l’eau même en cas de foyer de fracture en cours de consolidation.

·         Les muscles antigravitaires et gravitaires sont continuellement utilisés pour stabiliser la position du corps car il est très rare que le chien adopte une position stationnaire de repos : tous les muscles sont donc stimulés.

·         Dans le cas des lombalgies, on tire profit de la décompression du disque intervertébral permis par la disparition de la mise en charge directe de la gravité sur la colonne vertébrale et du relâchement des muscles paravertébraux.

Une fois chauffée, l’eau a :

·         Un effet de vasodilatation périphérique d’où une tachycardie, une baisse de tension et l’ouverture des capillaires non utilisés.

·         Une action sédative générale.

·         Un relâchement du tonus musculaire qui facilite les mobilisations

 

·         Elle réduit l’apparition de courbatures, l’animal est donc plus enclin à faire de l’exercice.

Il s’agit de la pression qu’exerce l’eau sur un corps immergé. Elle se définit comme le poids de la colonne d’eau qui s’exerce sur 1cm². La pression hydrostatique augmente avec la profondeur.

Placé dans l’eau, l’animal subit en permanence les effets de la pression hydrostatique augmente avec la profondeur.

Il reçoit alors en permanence des stimuli extéroceptifs qui le renseignent sur la position de son corps dans l’eau. Ce qui contribue à l’amélioration de l’équilibre du corps ainsi que la gestion de celui-ci dans l’espace.

Cet aspect est mis à profit pour faciliter la correction des postures, principalement chez le chien paralysé suite à une hernie discale par exemple.

Le changement de milieu, sec à aquatique, lui fournit donc de nouveaux repères. Il peut ainsi, réaliser des mouvements et adopter des positions dont il n’avait plus l’habitude ou qu’il n’osait plus faire par souvenir ou réelle douleur.

La résistance hydrodynamique joue un rôle primordial dans le renforcement musculaire : l’ eau crée une résistance, ce qui intensifie l’effort à fournir, développant la musculature de l’ensemble du corps et les capacités cardio-respiratoires. L’ animal doit développer d’autant plus d’efforts pour se maintenir en équilibre que la résistance qui lui est opposée est élevée.

L’ utilisation de lests placés au niveau des membres est très bénéfique pour diminuer les effets de la poussée d’Archimède dans le cadre d’un programme de renforcement musculaire.

Le renforcement musculaire permet d’augmenter la stabilité articulaire.

Dans l’eau, une pression s’exerce aussi bien sur l’abdomen que sur le thorax et s’oppose à leurs mouvements d’expansion. En position horizontale, l’abdomen est plus sensible que le thorax à la pression hydrostatique, le diaphragme développe alors un travail plus important.

L’ hydrothérapie permet d’améliorer la coordination des mouvements.

En physiothérapie humaine l’effet de l’hydrothérapie sur le psychisme n’est plus discuté. Il est beaucoup plus difficile de prouver cet effet chez l’animal. Toutefois dans l’eau le chien a de nouveaux repères et très fréquemment il va alors réaliser des mouvements qu’il ne fait plus au sol.

nos services

Hydrothérapie animale

Nous mettons en oeuvre l'hydrothérapie pour soigner des patients atteints de problèmes locomoteurs ou neurologiques.

UN SYSTEME DE SOIN EFFICACE

Nous proposons des services adaptés à chaque morphologie de chien.


nos patients

Nous prenons en charge les chiens et les chats.




Prêt pour une séance d'hydrothérapie ?

Vous avez besoin d’une séance d’hydrothérapie pour le bien-être de votre chien ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous.